Capsule DD 060 (12:48)

Le 3e volet du 6e rapport du GIEC - La quinzaine du commerce équitable - Le film "The True Cost"


Download Audio | Published 5 mos ago

Episode Content

Capsule DD n°60

29 avril 2022

L'actu du moment : le 3e volet du 6e rapport du GIEC

L'echo du Sup :

  • 7 au 22 mai : Quinzaine du Commerce Equitable Voir le site

Le film du mois : The True Cost

L’agenda de la prochaine quinzaine

  • Du 1er au 30 mai : opération Mai à vélo Voir le site
  • 29 avril au 15 mai : Festival Les Anthroposcènes à Evreux (27) Voir le site

Transcription

L'actu du moment : le 3e volet du 6e rapport du GIEC

Thomas « Cette année, pas l’année prochaine, cette semaine, pas la semaine prochaine, aujourd’hui, pas demain, nous devons nous atteler à la tâche dès maintenant. » Tel est le message formulé par Jim Skea, co-président du groupe de travail numéro III du dernier rapport du GIEC, alertant sur la nécessité de prendre des mesures concrètes afin de luter contre le dérèglement climatique.

Vous l’avez bien compris, cette fois-ci nous allons nous intéresser au dernier rapport du GIEC, sorti le 4 avril 2022. Celui-ci vient compléter les deux autres éditions parues précédemment. Ces 3 rapports ont chacun été rédigé par un groupe de travail bien spécifiques composés de centaines de scientifiques à travers le monde.

Mais avant de détailler tout cela, il semble pertinent de répondre à une première question : qu’est-ce que le GIEC ? Par GIEC il faut entendre, Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat. Ce dernier, crée en 1988 par les Nations-Unies a pour objectif d’évaluer l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes et ses impacts. Il identifie également les possibilités de limiter l’ampleur du réchauffement et la gravité de ses impacts afin de s’adapter au mieux aux changements attendus. Le tout réparti dans 3 rapports publiés tous les 5 ans. Le GIEC n’a pas de parti pris, son rôle est de faire le point sur l’ensemble des connaissances scientifiques établies lié au changement climatique, toutes ses publications sont donc évaluées de manière méthodique et objective.

Maintenant que ce point a été clarifié, revenons à nos rapports :

  • Le 1er est paru le 9 août 2021. Pour le résumer, il fait un état des lieux général basé sur la compréhension physique du système climatique et de son changement. En gros, il vient toquer à notre porte, nous sortir de notre canapé pour nous dire « Et ! regarde un peu ce qu’il se passe autour de toi, ça risque de te concerner prochainement ». Si vous deviez retenir un point clé de ce rapport ce serait celui-ci : le rôle de l’Homme dans le changement climatique est désormais indéniable. Evident non ? et bien figurez-vous que ce constat était et est encore contesté par quelques-uns à travers le monde, je parie même que vous avez une ou deux personnalités en tête.

  • Le 2ème rapport, publié le 28 février 2022, se focalise sur les impacts, l’adaptation et la vulnérabilité des sociétés humaines et des écosystèmes face au changement climatique. Contrairement aux précédentes versions, ce rapport intègre davantage l’économie et les sciences sociales, soulignant justement l’importance du rôle de la justice sociale dans cette transition environnementale. Ce rapport indique également qu’environ 3,5 milliards de personnes vivent déjà dans des contextes très vulnérables au changement climatique, soit près de la moitié de l’humanité, contraignant les populations à migrer dans un futur proche.

  • Vient le 3ème et dernier rapport qui est surement le plus attendu. Il vient traiter les leviers d’atténuation du changement climatique, c’est-à-dire les solutions concrètes à employer pour répondre au mieux à cette problématique.

Rentrons dans le détail : Premièrement les scientifiques indiquent qu’il est impératif de réduire massivement les émissions de gaz à effet de serre en inversant la courbe actuelle, le but étant de limiter l’ampleur du réchauffement à +1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle fixé par l’Accord de Paris. Réduire massivement et le faire maintenant car à chaque instant c’est une quantité énorme de GES qui est produite, quantité qui restera de nombreuses décennies dans notre atmosphère.

Certes, mais comment faire me direz-vous ?

Et bien figurez-vous que les solutions sont déjà là !

Concrètement cela passe par 5 actions clés : 1/ Réduire la consommation d’énergies, tout particulièrement les énergies fossiles et développer massivement les énergies renouvelables 2/ Limiter les importations alimentaires et réduire sa consommation de viande 3/ Réduire la voiture individuelle 4/ Eviter systématiquement l’usage de l’avion 5/ Mettre en place des politiques urbaines adéquates

Adopter un modèle plus « sobre » en changeant nos mode de vie et de consommation permettrait de réduire les émissions de 40% à 70% d’ici à 2050. Agir à une échelle individuelle peut donc avoir un réel impact, ne serait-ce que pour inciter les entreprises et les politiques à se saisir sujet.

Pour compléter ces propos, voici un extrait en anglais du discours d ‘Antonio Guterres Secrétaire Général des Nations Unis proclamé lors de la sortie de ce 3ème rapport.

Extrait de Antonio Gutierrez

today's report is focused on mitigation cutting emissions it sets out viable financially sound options in every sector that can keep the possibility of limiting warming to 1.5 degrees alive first and foremost we must triple the speed of the shift to renewable energy and that means moving investments and subsidies from fossil fuels to renewables now

in most cases renewables are already far cheaper it means governments ending the funding of coal not just abroad but at home and it means climate coalitions may not have developed countries multilateral development banks private financial institutions and corporations with adequate technologies supporting major economic emerging economies in making this shift it means protecting forests and ecosystems as powerful climate solutions it means rapid progress in reducing methane emissions and it means implementing the pledges made in paris and glasgow leaders must lead

Pour conclure, il est désormais urgent d’agir, le plus vite possible à grande échelle et systématiquement dans l’ensemble des secteurs. Les solutions existent déjà et les appliquer coûtera moins cher que ne rien faire. Il peut sembler que le coût de ce qui est demandé par le GIEC soit énorme mais il est en réalité dérisoire par rapport aux coûts de l’inaction. D’autant plus que celle-ci ouvre la voie sur une période d’incertitude et d’instabilité radicales.

L’écho du Sup’ : la quinzaine du commerce équitable

Lena et Lilas : Depuis plus de quarante ans, le commerce équitable propose de réduire les inégalités sociales et environnementales engendrées par le commerce conventionnel. Outil de la transition écologique et solidaire, le commerce équitable garantit aux producteurs des prix stables et rémunérateurs pour vivre dignement de leur travail et adopter des modes de production respectueux de leur environnement.

En 2001 les membres de Commerce Équitable France (collectif de concertation et de représentation des acteurs français de commerce équitable) initie la Quinzaine du commerce équitable : une période clé du calendrier de la consommation responsable. C’est le temps fort annuel de sensibilisation au commerce équitable auprès citoyens, des décideurs économique et politiques, des collectivités et des médias.

Cette année durant 15 jours à nouveau elle aura lieu partout en France du 7 au 22 mai 2022.

En thème cette année, la Quinzaine du commerce équitable célèbre les valeurs qui nous rapprochent, d’un bout à l’autre de la planète.

En effet, des liens invisibles nous relient à celles et ceux qui nous nourrissent et qui fabriquent nos produits du quotidien. Malheureusement, ces liens reposent trop souvent sur l’exploitation des personnes et la destruction de l‘environnement. .

C'est pourquoi, cette année, la quinzaine du commerce souhaite les mettre à l’honneur afin de :

  • Leur assurer une rémunération juste et des relations durable,

  • En rendant visible l’histoire qui se cache derrière un produit

  • Par l’adoption de modes de production qui respectent la nature et les êtres vivants.

Entreprises de commerce équitable ou non, commerçant, comités d’entreprises, associations,

TOUT LE MONDE PEUT DEVENIR ACTEUR !!!

La quinzaine du commerce équitable est avant tout un temps de sensibilisation aux enjeux de durabilité de nos modes de production, d’échanges commerciaux et de consommation.

En échangeant autour du développement durable, du commerce équitable et en s’y sensibilisation, on devient acteur du commerce équitable.

Il y a des évenements pendant cette quinzaine partout en France.

La quinzaine débute à Nantes le 7 mai au restaurant le Coq Monsieur 6 rue beauregard autour d’un croque monsieur équitable.

Elle se termine le 21 mai de 14h à 22h00 pour la journée de cloture du festival à nantes pour la générale de millenet 31 rue gabrielle le pan de ligny.

Dans l’école, l’association Humanit’aime propose des conférences, de la vente de produit équitable, on retrouve aussi leur dégustation avec un jeux du label et une remise des prix du jeux chocoinvadors.

Pour plus d’informations sur les événements, toutes les informations sont sur le site : la quinzaine du commerce équitable.

Le film du mois : The True Cost

L’agenda de la prochaine quinzaine

Nathalie Les beaux jours reviennent, c’est l’occasion de ressortir son vélo du garage ! Pour vous aider, tous les campus d’UniLaSalle se mobilisent pour participer à un défi national : le challenge de Mai à vélo ! Le principe est simple, faire le plus de kilomètres à vélo entre le 1er et le 31 mai. Que ce soit en allant au travail ou pour une petite balade le week-end, chaque kilomètre compte ! Retrouvez les conditions de participation sur vos campus ! Nous espérons vous voir nombreux à participer à ce challenge...

Du 29 avril au 15 mai aura lieu la première édition du festival Les AnthropoScènes à Evreux dans l’Eure. Au programme : spectacles pluridisciplinaires, ateliers, conférences, rencontres, films, immersions en forêts... Des invités prestigieux parmi lesquels : le chef papou Mundiya Kepanga, la cacique Ivanice Tanoné, l’anthropologue Corine Sombrun, la réalisatrice Jacqueline Caux mais aussi les scientifiques Bruno Latour et Jean Jouzel.

Du 7 au 22 mai a lieu la Quinzaine du Commerce Equitable, un temps fort annuel de sensibilisation auprès des citoyens, des décideurs économiques et politiques, des médias et des collectivités. Partout en France et sur tous les campus d’UniLaSalle, retrouvez des animations pour mieux faire connaitre les bénéfices d’une consommation responsable.

Générique de fin

Geoffroy Et voilà la Capsule DD d’Unilasalle, c’est fini pour aujourd’hui. On espère que cela vous a plu.

N’hésitez pas à nous partager vos courriers enthousiastes, vos propositions de thèmes et vos suggestions d’amélioration à l’adresse capsuledd@unilasalle.fr

Merci pour votre écoute et pour vos coups de pédale en faveur du développement durable ! On se retrouve dans 15 jours.

Et d’ici là, vous pouvez méditez cette pensée du cycliste Raymond Poulidor : Si la vieillesse est un naufrage, la bicyclette est certainement l'un des plus surs moyens d'éviter la noyade.