Capsule DD 061 (10:45)

Le franchissement d’une nouvelle limite planétaire - le groupe de travail biodiversité à Rennes - La Fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin


Download Audio | Published 5 mos ago

Episode Content

La Capsule DD n°61

13 mai 2022

L'actu du moment : le franchissement d’une nouvelle limite planétaire

L’écho du Sup’ : Le groupe de travail sur la biodiversité à Rennes

Le livre et le documentaire de la quinzaine : La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin - Editions La Découverte - 2021

L’agenda de la prochaine quinzaine

TRANSCRIPTION

Extrait vidéo de René Dumont :

Nous allons bientôt manquer de l'eau et c'est pourquoi je bois devant vous un verre d'eau précieuse puisqu'avant la fin du siècle si nous continuons un tel débordement elle manquera”

Thomas L’extrait que vous venez d’écouter est tiré d’un passage télévisé avec René Dumont, candidat écologiste durant la campagne présidentielle de 1974. Il essayait à cette occasion d’alerter le public aux enjeux majeurs liés à l’eau. 50 ans plus tard, en effet, l’eau manque. Citons le Chili, les Etats-Unis l’Inde ou encore au Pakistan, des régions particulièrement touchés par ce phénomène.

La France quant à elle n’est pas non plus totalement épargnée, en ce début de mois de mai, une dizaine de départements étaient déjà déclarés en stress hydrique, obligeant l’application de mesures restrictives au sein de ces territoires. Pour compléter le tableau, une étude de chercheur allemands et suédois vient tout juste d’être publiée indiquant qu’une sixième limite planétaire venait d’être franchie, celle de l’utilisation de l’eau douce.

Par limites planétaires il faut imaginer cela comme des seuils que l’humanité ne devrait pas dépasser pour éviter de compromettre les conditions favorables dans lesquelles elle a pu se développer, permettant ainsi de vivre dans un écosystème sûr. Ces limites se comptent au chiffre de 9. On peut notamment parler du : changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la pollution chimique ou encore l’utilisation de l’eau douce pour ce citer qu’elles.

Pour revenir sur cette dernière, il faut rentrer dans le détail afin de bien en comprendre son sens. L’utilisation de l’eau douce se découple en 2 ressources : D’un côté l’eau bleue : qui représente l’eau prélevée par l’Homme dans les rivières, lacs ou nappes, c’est l’eau que nous arrivons facilement à percevoir.

Et de l’autre côté l’eau verte, moins visible, qui représente l’eau de pluie absorbée par les plantes, stockée dans le sol ou évaporée. C’est cette ressource qui est aujourd’hui menacée, impactant directement tout un écosystème, en commençant par les microorganismes, principaux acteurs dans l’enrichissement des sols.

Emma Haziza hydrologue fondatrice de Mayane, un centre de recherches appliquées dédié à l’adaptation climatique était interrogée sur cette question vendredi 6 mai sur France Inter. Pour elle la cause est bien identifiée, je vous laisse l’écouter.

Pour elle est de nombreux scientifiques le modèle agricole conventionnelle doit évoluer et plus largement notre modèle global de consommation dans lequel l’eau est massivement utilisée, que ce soit notre alimentation ou l’industrie du textile pour ne citer qu’eux. Savez-vous qu’un européen moyen consomme 5000 litres d’eau par jour en comptant toutes les ressources indirectement liées à son quotidien (transport, nourriture, vêtements et bien d’autres), c’est colossal.

L’eau est donc sujet vaste et complexe sur lequel il faudra être très vigilant à l’avenir afin de maintenir un niveau de vie décent et soutenable pour l’Homme. Nous vous invitions à creuser ce sujet en écoutant directement le podcast de France Inter ou en lisant l’article du journal “Reporterre” du 2 mai dédié à la question.

L’écho du Sup’

Le livre et le documentaire de la quinzaine

Nathalie En 2021, la journaliste Marie-Monique Robin publiait La fabrique des pandémies, une enquête réalisée en collaboration avec Serge Morand, chercheur au CNRS et au Cirad. Son objectif ? Rendre accessible les savoirs partagés de 62 grands scientifiques du monde entier sur les raisons du développement exponentiel des maladies infectieuses sur notre planète. Infectiologues, virologues, parasitologues, écologues de la santé, médecins ou vétérinaires : tous partagent la même inquiétude pour l’avenir proche de l’humanité et prône une même recommandation : s’engager dans un développement soutenable, aussi vite que possible.

Geoffroy Cette année, Marie-Monique Robin réalise un documentaire qui fait suite à son livre éponyme La fabrique des pandémies. On y voit Juliette Binoche aller à la rencontre d’une vingtaine de scientifiques qui partagent le résultat de leurs études, expériences et modélisations. Leur constat est clair : la destruction de la biodiversité est la raison principale de l’émergence de maladies infectieuses zoonotiques, c’est-à-dire transmises par les animaux aux humains.

Nathalie Le documentaire entend aussi installer la question de la santé planétaire dans le débat public à travers l’approche One Health (une seule santé). Cette approche systémique permet d’identifier des facteurs environnementaux comme la déforestation, la perte de biodiversité ou le changement climatique, qui favorise la propagation de nouveaux agents pathogènes.

Geoffroy Ni alarmant ni anxiogène, La fabrique des pandémies permet de comprendre comment la préservation de la biodiversité et des écosystèmes constituent le meilleur antidote contre l’émergence de nouvelles maladies.

L’agenda de la prochaine quinzaine...

Nathalie Le challenge Mai à Vélo se poursuit jusqu’au 31 mai. Tous les étudiants et salariés du groupe UniLaSalle ont été invités à y participer : déjà 4092 km parcourus en 15 jours, bravo à tous nos cyclistes ! Encore 15 jours pour donner des coups de pédale et favoriser la mobilité douce dans vos déplacements...

Par ailleurs, la quinzaine du commerce équitable se poursuit sur nos campus. Retrouvez nos animations tout au long de la semaine prochaine : une conférence inter-campus portée par Génération Equitable, des stands de sensibilisation ou encore une vente de produits locaux et équitables. Autant d’événements pour donner du sens à votre consommation !

Générique de fin

Geoffroy Et voilà la Capsule DD d’Unilasalle, c’est fini pour aujourd’hui. On espère que cela vous a plu.

N’hésitez pas à nous partager vos courriers enthousiastes, vos propositions de thèmes et vos suggestions d’amélioration à l’adresse capsuledd@unilasalle.fr

Merci pour votre écoute et pour vos économies d’eau en faveur du développement durable ! On se retrouve vendredi 3 juin avec une capsuleDD “nouvelle formule” !

Et d’ici là, vous pouvez méditez cette pensée attribuée à Groucho Marx : Pourquoi faudrait-il que je me préoccupe des générations futures ? Ont-elles une seule fois fait quelque chose pour moi ?